Qui de nous ne connaît pas la vanille de Madagascar ? En effet, très réputée à travers la planète, cette épice d’exception est particulièrement appréciée pour la générosité de ses gousses et leur arôme si particulier. Toutefois, derrière cette épice, se cachent des années de dur labeur et de patience. Sur l’île, c’est au niveau de la SAVA que tout se joue. Cette région située au nord-est de l’île est considérée comme le cœur fertile de la vanille de Madagascar, où plein de paysans excellent dans l’art de cultiver cette épice, grâce à un savoir-faire ancestral. Par ailleurs, la vanille est considérée comme l’unique source de revenus de la plupart des familles résidant dans la SAVA, et ce qu’elles soient propriétaires des exploitations ou que leurs membres travaillent en tant qu’ouvriers pour les exploitants.

Environ 7 gousses sur 10 consommées dans le monde proviennent de l’île de Madagascar. En effet, cette dernière produit chaque année des centaines de tonnes pour répondre à la demande mondiale. Pour la saison 2020, environ 2.000 tonnes de vanille de Madagascar ont été produites.

Comment est récoltée la vanille de Madagascar ?


Avant, il faut savoir que les graines mettent jusqu’à cinq ans pour produire des gousses. Dès la troisième année, les plants fleurissent, cependant la durée de la floraison est très courte et nécessite l’intervention humaine pour la fécondation, faute de pollinisateurs naturels. Après cette intervention, il faudra attendre 8 à 9 mois pour cueillir les gousses arrivées à maturité, et ce lorsqu’elles ont une couleur vert clair. Passé ce délai, les gousses commencent à se fendre par le bas.

Ainsi, pour obtenir une vanille de Madagascar de qualité, les gousses doivent être récoltées au bon moment. Cependant, ces dernières années, de plus en plus de paysans procèdent à la cueillette des gousses avant leur complète maturité, et cet avant même l’ouverture officielle de la campagne de récolte.

Quelles en sont les causes ?

  • Le vol de récolte

La précarité dans laquelle vivent certains habitants de l’île, conjuguée au prix alléchant de la vanille de Madagascar, conduit ces personnes au vol de récoltes. Ces voleurs sont malheureusement prêts à tout, même au meurtre pour atteindre leur objectif. Ce fléau a généré une grande insécurité dans le milieu, poussant les paysans à dormir dans leurs plantations, munis d’armes à feu et d’armes blanches. Le plus souvent, ils recourent à la cueillette prématurée pour sauver leur récolte.
Pour limiter les vols, les autorités ont pris certaines mesures, comme le poinçonnage obligatoire des gousses, afin d’assurer leur traçabilité et de dissuader les voleurs. Cette année, pas moins de 600 kilos de vanille volée ont été restitués à leurs propriétaires. De plus, les autorités recommandent aux paysans d’éviter de lyncher les voleurs, tout en leur recommandant de faire appel à eux dans le cas où ils surprendraient des voleurs dans leurs plantations.

  • Les cyclones

L’île est réputée pour ses cyclones dévastateurs. Certaines catastrophes endommagent parfois les récoltes de vanille de Madagascar, ce qui pousse les agriculteurs à cueillir leurs gousses avant terme, par peur de perdre la totalité de leur récolte. En 2012, l’île a été frappée par le cyclone Giovanna, 5 années plus tard elle a été ravagée par le cyclone Enawo, ayant dévasté plus du tiers de la récolte de vanille.

Quelles sont les conséquences d’une récolte prématurée sur la qualité de la vanille de Madagascar ?

Cette pratique a une grande incidence sur le pourcentage de vanilline contenu dans les graines. En effet, cette molécule ne se développe que durant les dernières semaines précédant la récolte des gousses. Une vanille de très bonne qualité en contient jusqu’à 2,5%, alors qu’une vanille de mauvaise qualité contient environ 1% de vanilline. De plus, une vanille cueillie prématurément présente de grands risques de fermentation et de moisissures.

La vanille est récoltée sous diverses formes :

  • Gousses non mûres

Comme vu précédemment, le résultat d’une cueillette avant terme est décevant, même si les étapes de préparation sont respectées par les producteurs. Souvent, après les trois mois de raffinage des gousses de vanille de Madagascar, on peut distinguer celles qui sont récoltées prématurément des gousses cueillies à maturité. Alors que ces dernières ont une jolie couleur brun foncé avec un aspect brillant, les autres sont encore vertes par endroits.

  • Gousses de vanille mûres

Cueillies au moment opportun, lorsque leur pointe commencer à peine à jaunir, ces gousses sont les plus demandées sur le marché local et international. En effet, leur aspect extérieur est uniforme avec une jolie couleur brun foncé. Elles sont aussi lisses au toucher et brillantes. De plus, les gousses sont longues et généreuses à la fois.

  • Gousses de vanille fendues

Passés les neuf mois, les gousses non cueillies se fendent et le fruit contient un taux de sucre plus élevé que les autres. Alors que beaucoup rejettent ces gousses en pensant qu’elles sont de moindre qualité, certains connaisseurs préfèrent cette forme, car les gousses révèlent une impressionnante palette aromatique, en plus de leur taux de sucre élevé.

À quel marché est destinée la récolte ?

La vanille de Madagascar est destinée au marché international, sachant qu’elle couvre plus de 70% des besoins mondiaux. Ses premiers importateurs sont les États-Unis, l’Allemagne, la France et l’Asie, entre autres. Il s’agit dans la plupart des cas d’industriels comme les chocolatiers et les parfumeurs, mais également de grossistes.

Comment et où acheter une vanille de qualité ?

Pour un particulier, il est difficile de s’approvisionner, notamment avec la multitude de produits disponibles sur les étalages des grandes surfaces et des épiceries fines. Avant d’acheter, il faudra d’abord qu’il sache reconnaître une vanille de bonne qualité, sachant que la gousse devra avoir la bonne taille, être assez grasse, avoir un aspect lisse et brillant à la fois et une jolie couleur brun foncé. Une vanille de mauvaise qualité est souvent de petite taille, terne, plate, sèche et cassante. Pour acheter de la bonne vanille, il est également possible d’acheter auprès de boutiques officielles en ligne, comme https://vanille-de-madagascar.com/.